Blue Flower

Le code des couleurs

 

Le code de couleurs est défini par la norme IEC 60062-2016.

Dès le début de la fabrication des montages électroniques, comme un poste de radio (BCL : BroadCast Listener), le repérage des composants par des codes de couleurs permettait un repérage facile et rapide des résistances et condensateurs. L’habitude de lecture évite les erreurs de câblage et accélère le contrôle visuel des montages.

 amplix

Partie d’un châssis AMPLIX (1954)

tyny

Partie d’un modem TYNYTRACK (2000)

Origine de la définition des couleurs utilisées :

L’origine des couleurs utilisées et leur ordre ne vient pas du hasard !

arcenciel

 

 

 

 

Tout le monde connait le phénomène de l’arc en ciel. Il est produit par la décomposition de la lumière solaire par un prisme (ici c’est de la vapeur d’eau de pluie ou d’évaporation). Cet assemblage de couleur n’est en réalité que la partie visible par l’œil humain de la lumière solaire.

 

 

 

 

 

Photo Wikipedia

 

Les couleurs visibles vont du rouge au violet.

spectre

Pour le besoin de la présentation l'échelle de longueur d'onde a été inversée.

 

Six couleurs distinctes en ont été extraites et codées de 2 à 7 suivant le tableau suivant :

Rouge 2
Orange 3
Jaune 4
Vert 5
Bleu 6
Violet 7

Pour compléter le codage sur 10 valeurs (dix chiffres, de 0 à 9), deux couleurs plus foncées (Marron, Noir) ont été ajoutées en dessous du rouge. Deux couleurs plus claires (Gris et Blanc) ont été ajoutées au dessus du violet.

Le tableau de codage des dix couleurs est donc le suivant :

Noir 0
Marron 1
Rouge 2
Orange 3
Jaune 4
Vert 5
Bleu 6
Violet 7
Gris 8
Blanc 9

Pour mémoriser l’ordre des couleurs, on peut se rappeler la phrase suivante :

phrase

Ce codage par couleurs est utilisé pour coder la valeur des résistances, mais aussi pour coder la valeur de certains condensateurs,  bobines et même diodes.

Codage des résistances :

1-      Cas de résistance à trois bagues (principe général)

 resistance

  1.           Placer la résistance de telle sorte que la bague la plus près du bord soit sur la gauche (sens habituel de lecture)
  2.   La couleur des deux premières bagues donne la valeur des deux premiers chiffres significatifs de la valeur (ici : rouge => 2 et violet => 7 soit 27)
  3.   La troisième bague indique le nombre de zéros à écrire après les deux premiers chiffres décodés précédemment (ici marron => 1 soit 1 seul zéro à ajouter : 270)
  4.   La valeur codée est donc 270 et pour les résistances la valeur est codée en ohms soit pour notre exemple 270 ohms.

 

Généralisation : 

En plus de la valeur de la résistance, des caractéristiques technologiques ont été ajoutées, comme la tolérance sur la valeur (+/-20%, +/-10%, +/-5%...) ou le coefficient de température.

Jusqu’à +/-5%, deux chiffres significatifs sont suffisants pour indiquer la valeur. Au-delà, les fabricants ont été amenés à ajouter un chiffre significatif. Le tableau suivant donne la manière de lire la valeur de la résistance.

Capture1

Document Hachette Technique

Avec la miniaturisation des composants, comme les composants montés en surface (CMS). Le codage par couleur de la valeur de la résistance devient illisible.

circuit2

 

Le principe de codage restant le même, deux chiffres significatifs et le multiplicateur, le marquage est réalisé par une imprimante, en clair.

circuit1 

Codage des condensateurs :

Le principe et les couleurs sont les mêmes que pour les résistances. Les valeurs des condensateurs sont exprimées généralement en picofarad (pF).

Capture cond

Document Hachette Technique

Codage d’inductance : Les valeurs sont exprimées en micro Henrys (µH).

inductance

Inductance de 24 mH (24 000 µH)

Codage de diodes : L’utilisation du nombre de bandes est variable suivant les constructeurs.

diode